Votre profil réseau social n’est pas votre CV

 

Votre profil "réseau social" est 

 bien + que votre CV !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un profil sur un réseau social n’a pas pour vocation première de se substituer aux jobboards. Il s’agit avant tout d’un outil de Réseau, de Networking, voire pour certains de business en ligne. Un espace vivant où de vraies personnes échangent, communiquent et où les données renseignées valent de l'or.

Bien évidemment, les professionnels du recrutement ont vite constaté l’intérêt de ces bases de données « ouvertes ». Les Réseaux sociaux ont  d’ailleurs profondément bouleversés leurs pratiques et  activités ainsi que la relation « candidats recruteurs » qui est devenue plus directe et plus égale. Mais ne soyons pas duppe non plus, le marché de l'emploi offre également aux  réseaux sociaux une manne financière importante, comme ce fut le cas dans le passé pour la presse écrite, ou encore pour le minitel.

Cependant, ce n'est pas parce que cela "favorise" l’approche des recruteurs et accroît la valeur marchande d'un réseau qu’il  faut accepter de renseigner chaque emplacement proposé… simplement parcequ'on nous le demande.

 

Un profil complété à 100% est  « + vendeur  » mais pour Qui ?

Il est important d’intégrer les Réseaux Sociaux Professionnels en ligne comme des outils complémentaires à votre CV qui vont servir votre stratégie de retour à l’emploi. Même si de nombreuses fonctionnalités vous font de l'oeil, vous restez libre du " quoi, à qui, quand et comment " communiquer.

Je préfère pour ma part un profil  100% PROJET à un profil 100% COMPLET (l’un n’empêchant pas l’autre fort heureusement). Tout est question de nuances et en cela le « personal  branding » permet d’adopter une approche  orientée « contenu projet – marché cible ». Chaque information communiquée doit tendre vers votre objectif  et guider les éventuels recruteurs vers les compétences clés de votre projet. 

 

Un profil réseau 100% PROJET

Quelques points de réflexions qui vous permettront de cerner la subtilité  de cette approche :

 

1. Un outil de réseau et non une CVthèque en ligne

Se contenter de renseigner son profil en mode « Copier-Coller » de son CV papier consisterait   à se rendre en rendez-vous réseau, ou dans un forum, ou même dans la rue,  avec son CV autour du cou. Adoptant ainsi une posture de candidat passif et offrant,  au gré des personnes croisées (et sans ciblage aucun);  son parcours,  ses diplômes,  ses  réalisations …  Or votre réseau d’hier, d’aujourd’hui et de demain, n’est pas composé exclusivement de recruteurs. Il  n’est pas judicieux de  considérer votre profil sur les réseaux sociaux comme une « vitrine immobile et libre-service de votre CV en ligne ». Les jobboards, les pages recrutements sur les sites d'entreprises, les plateformes de CV en ligne font ça très bien,  mais un réseau social, comme son nom l'indique, c'est avant tout un outil de réseau qui offre une vitrine, non pas seulement pour votre CV, mais pour tout ce qui fait de vous, un professionnel unique, riche de son parcours et de ses projets. Engagez la conversation avec vos pairs, avec les recruteurs, donnez-leur envie d'en connaitre plus sur ce qui vous anime, laissez l'humain prendre le dessus, optimisez l'outil au maximum.

2. Un professionnel parmi des professionnels

Votre métier, votre projet professionnel, vos compétences se traduisent davantage  par votre activité  sur les réseaux que par votre "déclaratif figé mode CV".

Incarnez fièrement votre projet, ne vous réduisez pas à associer un slogan désespéré à votre nom :

" En recherche actif ", "Libre de suite", "prêt à tous les sacrifices sur son salaire"

 svousplait

Quel impact cela peut-il reellement avoir sur votre réputation professionnelle ?

Pensez-vous que les recruteurs renseignent ce type de mot clé quand ils cherchent un profil ?

En période de transition, adopter une stratégie de contact réseau est fortement recommandée. L’une des règles clés enseignées aux candidats encouragés à faire du réseau est :

« Je ne demande pas un job, je communique sur mon projet » 

De la même façon, sur un réseau social en ligne on ne demande pas un job, on  rencontre, on questionne et on développe son réseau.   

Dans le cadre d’une prise de contact, les règles de bonnes pratiques d’entretien réseau sont les mêmes. On prépare son entretien et sa présentation autour de son projet que l’on souhaite, par exemple, valider auprès de son interlocuteur.

On s’inscrit dans une posture «donnant-donnant »  en s’investissant  auprès de son réseau  en  partageant des informations et en s’intéressant  aux actualités de nos contacts.  En matière de réseau l’égocentrisme n’est pas productif (à long terme du moins). Soyez un professionnel parmi les professionnels, qui se trouve être disponible pour une opportunité nouvelle, mais cette information là est secondaire dans votre rapport à l'autre, elle ne doit pas vous dévaloriser. Au contraire, le fait d'être disponible, c'est la cerise sur le gâteau, le gâteau lui (est bien plus riche et appétissant que cela).

3. Se faire remarquer pour son projet plutôt que pour son passé

L'une des étapes "délicates" pour une personne qui recherche un emploi, c'est de séparer son nom et son titre de fonction au nom de l'entreprise qu'elles ont quittée. Comme si, le fait de ne plus exercer dans cette entreprise leur otait toute légitimité professionnelle ! Or un Directeur Financier, reste Directeur Financier qu'il soit en poste ou non, son expertise reste la même et si c'est le poste qu'il souhaite incarner de nouveau alors il n' y a pas de raison qu'il se présente différemment ! 

Cette citation de Confucius   s’approprie bien de mon point de vue à la recherche d’emploi  :

« L'expérience est une lanterne attachée dans notre dos,

qui n’éclaire que le chemin parcouru.  »

businessman looking

Retracer son parcours, lister ses expertises  et  réalisations, autant d'actions indispensables à la pertinence d’un CV. Pour aller plus loin, il est  essentiel d’offrir à son interlocuteur la possibilité de se projeter avec vous dans l’avenir.  Clarifier son positionnement en méttant en lumière son projet  professionnel, ses atouts l'avenir, permet à votre interliocuteur de se projeter concrètement avec vous. 

La partie « Présentation » sur Viadeo et « Résumé » sur LinkedIn, permet justement de clarifier son positionnement, de présenter  son projet   professionnel et d’éclairer les compétences, les mots clés et la valeur ajoutée de son profil professionnel.

4. Tous actifs et réactifs contre le clonage

Se soumettre à n’être qu’une liste d’expériences et de réalisations au sein d’entreprises plus ou moins brillantes, décoré de diplômes  aussi « collector » qu’une carte grise de 2CV de 1968  ne s’appliquent pas aux Réseaux Sociaux en ligne, ni au Réseau dans son ensemble. L' objectif du recrutement 2.0 n’est – il pas de « casser » tous ces codes qui nous étiquettent et nous enferment dans une logique sans âme  d’expériences identiques ?  Les Réseaux Sociaux Professionnels offrent un espace plus ouvert et plus riche en expérience humaine que cela, non ? 

Il s’agit d’espaces où se rencontrent et échangent des millions de personnes chaque jour. La qualité des contenus partagés dans  les groupes de discussion est telle qu’il est possible d’apprendre chaque jour sur son métier et son secteur d’activité. La posture ouverte et bienveillante est majoritaire, les personnes se rendent accessible à qui saura les approcher  avec  pertinence et politesse.

Il est vrai que les technologies visant à faciliter le recrutement se développent chaque jour pour iautomatiser la séléction des candidats via leur présence en ligne. Déjà, le nouvel algorythme de LinkedIn ambitionne de séléctionner pour les recruteurs les candidats qu'ils devraient engager.

Et alors quoi ? N'avons-nous pas notre mot à dire ? Acceptons-nous cette tendance au "retour en arrière" visant à opacifier à nouveau le recrutement ? 

Creative business

Si Oser,  Entreprendre,  Evoluer, Porter son projet,  s’Aligner avec ses valeurs,  Valoriser ses talents,   résonnent en vous comme un besoin capital d’exister et de sortir du lot :  votre profil « Réseau Social » doit être pensé comme tel, vous permettre de défendre vos chances auprès des recruteurs et d’incarner  votre marque personnelle auprès de vos paires.

Il serait dommage que les vents de liberté, d’égalité et de fraternité soufflés par le web 2.0 soient  anéantis par une ruée vers l’or " big datesque " sans âme.

Parlons RH révèle, dans un billet du 15 mai 2013,  "De l’importance de l’adéquation culturelle dans le recrutement​"  .  par la mise en lumière de l'approche innovante du cabinet Vadequa, " L'adequation culturelle " est reconnue comme un enjeu capital car il représente la 1ère cause d'échec d'un recrutement.

De même, le constat " qu'un CV ne réflète pas la personnalité, les valeurs, le savoir-être, l'adaptabilité " m'offre une conclusion empreinte d'espoir car aucune de ces données, bien que  composantes mêmes de votre marque personnelle, ne tiennent dans une case étriquée d'un formulaire CV.

Aborder les Réseaux Sociaux avec une démarche de personal branding permet justement de répondre à cet impératif.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *